Contact : 04 90 58 18 46

Campus & développement durable

Produire autrement ! Entretenir durablement : Le développement durable au Campus Fontlongue

Le Campus Fontlongue intègre le développement durable aussi bien à travers le respect des référentiels de formation que dans ses pratiques concrètes.

Rappelons que le développement durable, concept issue de la conférence de Rio sur l’environnement de 1992, consiste à répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Les Bonnes pratiques sur le Campus

  • le zéro phyto (dont la ville de Miramas, partenaire important du campus, fut pionnière) se pratique depuis plus de 15 ans au sein de l’entretien des espaces verts du campus. La part de traitement biologique à l’aide d’auxiliaires remplaçant les pesticides chimiques est grandissante.
  • Les déchets verts sont triés (pierres, bois, déchets jardin) et une utilisation du BRF ou compost
    sur nos massifs permet de nourrir le sol et de diminuer les pertes en eaux.
  • La mise en place pour 2018 d’un réseau d’arrosage centralisé allant plus loin que les simples automatismes qui existent déjà sur le campus, via le système IQ, permettra de piloter l’ensemble du réseau d’arrosage avec des programmations à la fois plus fines et cohérentes favorisant les économie en eaux.
  • Nous cherchons à développer autant que possible auprès de nos étudiants une sensibilité à la permaculture, véritable philosophie pour concevoir une production et une manière d’habiter plus harmonieuse avec les écosystèmes (on notera d’ailleurs le développement récent du « biomimétisme » en architecture). A cet égard, les conférences sur l’agrobiologie et la permaculture données par des chercheurs d’AgroPariTech ont passionné l’année dernière nos étudiants.
  • Dans nos travaux d’entretien, nous utilisons des carburants prêt à l’emploi et pré dosé en huile ultra biodégradable pour les moteur tout comme l’emploi de biocarburants (huile de chaines) ou carburants à alkylate non cancérigènes . Des Interventions de fournisseurs équipementiers tels que BOSCH ou STIHL sont prposées aux élèves  afin de leur montrer les nouvelles techniques de travail plus respectueuses de l’Environnement avec notamment l’utilisation de machines à batterie électrique.

 

Le développement durable au cœur des formations

  • Le choix de chantiers école en adéquation avec le  Développement Durable , tel que le partenariat mené avec 13 HABITAT sur le quartier de La Maille 2 à MIRAMAS qui s’est traduit de 2010 à 2015 par l’aménagement d’une vingtaine de jardins privatifs éco-responsables faisant appel à une palette végétale adaptée aux milieux secs, à la biodiversité,  à l’accueil de la faune, l’implantation de nichoirs à oiseaux, l’utilisation parcimonieuse de l’eau, par l’emploi de systèmes automatisés de goutte à goutte , par des plantations sur bâche en amidon de mais biodégradable pour limiter l’enherbement, etc…
  • les nouveaux chantiers école sur le Parc de La Poudrerie toujours sur MIRAMAS -SAINT CHAMAS sont dans la même logique puisqu’ils se situent en zone protégée NATURA 2000 gérée par Le Conservatoire du Littoral et le SIANPOU. Là encore: utilisation d’ aménagements les plus naturels possibles avec construction de murets en restanques en pierres sèches locales, réhabilitation d’anciens vergers d’oliviers, plantations de plantes locales, reconstitution de vergers d’anciennes variétés, etc…
  • En cours de reconnaissance des Végétaux, la notion d’adaptation aux milieux secs, de rusticité vis à vis des sols, du climat et des attaques parasitaires est largement mis en avant tout comme le problème des végétaux invasifs.
  • En protection des végétaux,  nous insistons sur les méthodes alternatives comme l’emploi de la confusion sexuelle (phéromones sexuelles) ou des auxiliaires de culture. Dans les cours de technique, nous accordons une place de choix à la notion de bilan carbone en insistant sur l’utilisation de matériaux et de végétaux  locaux (labels fleurs de France, fleurs bleues) , ou encore de bois produits dans le respect du renouvellement des peuplements forestiers (labels PEFC- FSC).
  • L’approche des travaux de création et d’entretien fait toujours la part belle aux méthodes alternatives utilisatrice du zéro phyto.
  • Des sorties sur sites sont organisées pour visiter des services « espaces verts » en pleine mutation tels que celui de Miramas ou Salon qui utilise la lutte biologique intégrée ou celui d’Istres, de Port de Bouc  ou de Fos encore pour ne citer que ces dernières visites.

Dans d’autres domaines

  • D’important travaux de réfection des fenêtres et huisseries ainsi que l’isolation des bâtiments participent aux économies d’énergie.
  • Enfin la cantine propose des semaines du goût pour retrouver l’authenticité dont nous sommes tous friands. Elles permettent très régulièrement d’avoir un regard plus écologique sur nos pratiques alimentaires voire de consommations. La tendance étant de consommer du 100% bio et de favoriser les chemins d’approvisionnement les plus courts possibles.